Qui sommes nous ?

BabouchSka

C’est un peu le Hannibal Smith de Art démat !, le cigare en moins. L’instigateur de cette petite entreprise voulait à la base monter un camion à frites sur une plage de Bray-Dunes. L’histoire ne retiendra pas où le plan, qui se déroule habituellement sans accrocs, a échoué, mais le fait est que cette affaire est finalement devenue un blog de jeux vidéo.

Ha ! C’est peut être que les jeux vidéo, ça le passionnait plus que la fricadelle, et ce, depuis son premier Atari 2600… Et quand il ne joue pas aux jeux vidéo, c’est qu’il est au cinéma ou la tête dans une BD !

HDNAG

Bien qu’il se soit mis aux jeux vidéo très tôt , il délaisse sa console pour arpenter les plaines d’Azeroth 6 ans durant. C’est après moult pressions de BabouchSka qu’il reprend une activité vidéo-ludique saine et s’intéresse particulièrement aux jeux indés. Mais bon, sa vraie mission, c’est maintenir ce blog, répondre aux exigences techniques de Babouchska et héberger le bouzin !

Et puis des fois, il laisse son PC ou sa console pour pousser des cubes en bois : quand le jeu n’est pas vidéo, il est de plateau !

din

C’était peut-être les Game Boy et autres Super NES il y a bien longtemps, ou alors les premiers manga et anime (puis les centaines qui ont suivi), ou tout simplement l’Aura du Grand Internet Tout Puissant au fil des ans, en tout cas la responsable des diverses gribouilles de ce site est ce qu’on appelle une Bonne Grosse Geek.

Elle exerce le beau métier de graphiste, passe la plupart de son temps devant un écran, et aime entre autres dessiner, le chocolat, les tentacules & les dinosaures.

lapinegrise

Du haut de son âge vénérable, votre dévouée arbore des Chibi Totoro et des noiraudes sur son dos, est éditrice dans l’édition, traduit des BD, joue quand elle trouve encore un peu de temps (RPG, mini-jeux et tower defense auront sa peau !) et accessoirement, corrige la prose de ces éminents collègues.

Que le grand Miyazaki vous protège, que Miyamoto-sensei vous inspire, que les arts vidéo-ludiques vous accompagnent !

Baron Fritz

Né au début des 80’s, dans l’Empire Baronique de la Ruhr, le petit Fritz fut rapidement congédié par sa famille pour cause de SuperNintendoïte aigûe, avenue juste après sa Amstradcépécésixmillecentvingthuïte qui lui avait laissé des furoncles sur les joues, ce qui n’était pas du meilleur effet dans les diners mondains.

Déchu de son titre, il noie depuis son désespoir dans les substances les plus louches. Parfois, aussi, il joue aux jeux vidéo.


Une question ? Un bug ? Contactez-nous !